Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Société, Culture, Environnement > Libérez Julian Assange - Prisonnier politique depuis 2012

Libérez Julian Assange - Prisonnier politique depuis 2012

samedi 23 mars 2019 par A.N.C

Tout ce que répètent les grands médias français sur Julian Assanges, le fondateur de Wikileaks est inexact.

• Non, Julian Assange n’a jamais été accusé de viol.
• Non, Assange n’a jamais tenté « d’échapper à la justice suédoise ».
• Non, Julian Assange n’a violé aucune loi (d’une juridiction dont il dépendait).
• Et, en réponse aux nombreux trolls sur Internet : Julian Assange est Australien, pas « Américain », et ne peut donc être qualifié de « traître » (en admettant très à contre-cœur que ses actions auraient pu être qualifiées de trahison si elles avaient été commises par un citoyen des États-Unis)
• En réponse aussi : Wikileaks ne pirate pas, n’espionne pas. Wikileaks est un portail de publication qui garantit deux choses : l’anonymat des sources et la véracité des documents publiés.

Assange fut loué et courtisé par certains des plus grands médias du monde, dont le New York Times et le Guardian, pour les informations qu’il possédait. Mais une fois que ses documents sur les crimes de guerre commis par les États-Unis, en grande partie fournis par Chelsea Manning, ont été publiés par ces médias, il fut mis à l’écart et diabolisé.

D’ailleurs les grands journaux français n’ont pas manqué d’utiliser les révélations fournies par Wikileaks avant que ne commence la chasse aux sorcières décidée par les États-Unis.

Au cours des sept derniers mois, il a été largement coupé de toute communication avec le monde extérieur. Sa nationalité équatorienne, qui lui a été accordée en tant que demandeur d’asile, est en cours de révocation. Sa santé s’est détériorée. On lui refuse l’accès à soins médicaux appropriés. Ses efforts pour obtenir réparation ont été paralysés par les « règles du bâillon » y compris les ordres équatoriens lui interdisant de rendre publiques ses conditions de vie à l’intérieur de l’ambassade dans sa lutte contre la révocation de sa citoyenneté équatorienne.

Le traité d’extradition entre le Royaume-Uni et les États-Unis permet au Royaume-Uni d’extrader Julian vers les États-Unis sans qu’il y ait de preuve .

Une fois aux États-Unis, la National Defense Authorization Act permet la détention illimitée sans procès. Julian risque d’être emprisonné à Guantánamo Bay et torturé, d’être condamné à 45 ans de prison de haute sécurité, ou la peine de mort."

Assange est seul. Chaque jour qui passe lui est plus difficile.
C’est le but recherché. C’est à nous de protester.

Nous sommes son dernier espoir, et le dernier espoir, pour une presse libre.

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?