Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Déclaration du Conseil mondial de la paix concernant la situation au Sahara (...)

Déclaration du Conseil mondial de la paix concernant la situation au Sahara occidental

samedi 21 novembre 2020

Déclarations
Le Conseil mondial de la paix suit avec une profonde inquiétude la situation au Sahara occidental et rejette avec véhémence la violation de l’accord de cessez-le-feu par le Maroc ce vendredi 13 novembre. Nous dénonçons la décision du Maroc d’envoyer des forces armées, violant la zone tampon convenue dans le cadre de l’accord de cessez-le-feu de 1991, contre les civils sahraouis qui manifestent dans la région de Guergarat.

Depuis le 21 octobre, les civils sahraouis protestent contre l’occupation marocaine qui dure depuis 45 ans et contre la violation de la zone tampon par le Maroc, qui transporte souvent des ressources pillées dans le Sahara occidental occupé, en violation du droit humanitaire international.

Mais cette situation est en fait le résultat de la prolongation de trois décennies de l’accord de cessez-le-feu ; la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) n’a pas été en mesure de mettre en œuvre son mandat et d’organiser le référendum depuis sa création, il y a près de 30 ans, ni de protéger le peuple sahraoui sous occupation.

Le peuple sahraoui résiste dans les camps de réfugiés et sous la brutale occupation marocaine et attend depuis 1975 la mise en œuvre de son droit à l’autodétermination et la décolonisation du Sahara occidental, comme promis par les Nations Unies. Entre-temps, les violations flagrantes des droits de l’homme sous le régime marocain et la situation désastreuse dans les camps de réfugiés ont rendu le peuple sahraoui las de la négligence internationale.

Ils ont également protesté contre le pillage par le Maroc de leurs ressources, qui sont vendues à l’Union européenne et à de nombreux autres pays, ainsi que contre la responsabilité de la France et de l’Espagne dans l’occupation marocaine - la première en tant que fidèle alliée de l’occupant, la seconde en tant que puissance coloniale et administrative qui a cédé le Sahara occidental au Maroc en 1975.

Par conséquent, nous nous joignons aux autres forces pacifiques du monde entier pour appeler à la mise en œuvre urgente du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à des efforts sérieux pour une paix juste dans la région.

Nous condamnons la violation par le Maroc de l’accord de cessez-le-feu et réaffirmons que la situation est insoutenable. Nous exprimons également notre solidarité avec le peuple sahraoui dans sa juste lutte pour la libération nationale et notre espoir qu’un objectif aussi honorable soit atteint par des moyens pacifiques et diplomatiques.

Libérez le Sahara occidental !

Le Secrétariat du Conseil mondial de la paix

13 novembre 2020

source : http://www.wpc-in.org/statements/statement-wpc-regarding-situation-western-sahara


Fin immédiate de l’agression marocaine contre le Sahara occidental

Suite à la nouvelle que le Royaume du Maroc a initié, aux premières heures du matin de ce vendredi 13 novembre, une agression militaire contre le Sahara Occidental, en effectuant une incursion en territoire sahraoui dans la zone de Guerguerat, après, dans les derniers jours, des informations sur les activités militaires marocaines avec le stationnement de troupes et d’armements près de la frontière.

Face à cette agression, en violation flagrante de l’accord de cessez-le-feu en vigueur depuis 1991, sous les auspices de l’ONU, les forces du front Polisario ont évacué les civils de la zone et ont répondu à l’attaque.

Le Conseil portugais pour la paix et la coopération (CPPC) considère qu’il est urgent que tous les amoureux de la paix se mobilisent pour exiger :

  • - l’arrêt immédiat de l’agression du Royaume du Maroc et le retrait de ses forces militaires de la région ;
  • - que l’ONU condamne l’agression illégale perpétrée par le Royaume du Maroc et exige la fin de l’agression, ainsi que le respect de l’accord de cessez-le-feu
  • Le CPPC réaffirme sa ferme solidarité avec le peuple sahraoui et son représentant légitime, le Front Polisario, et rappelle que le peuple sahraoui vit depuis des décennies sous l’occupation du Royaume du Maroc, où il est soumis à des assassinats, des passages à tabac et des arrestations arbitraires, ou contraint à l’exil, comme dans les camps de réfugiés, dans des conditions extrêmement précaires.
  • Le CPPC considère que la nécessaire solution juste pour le Sahara occidental exige :
  • -La fin de l’occupation marocaine du Sahara Occidental ;
  • -La mise en place d’un mécanisme permanent de l’ONU pour surveiller le respect des droits de l’homme du peuple sahraoui dans les territoires occupés ;
  • -La libération des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines ;
  • -Le respect du droit inaliénable à l’autodétermination du peuple sahraoui ;
  • Elle considère également que le gouvernement portugais est obligé de prendre une position claire pour condamner l’agression du Royaume du Maroc contre le peuple sahraoui et d’exiger le respect des délibérations de l’ONU concernant le Sahara occidental.

13 novembre 2020

Conseil national du CPPC

source : http://www.wpc-in.org/statements/immediate-end-moroccos-aggression-against-western-sahara


Voir en ligne : http://mouvementcommuniste.over-blo...

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?