Jean Penichon">

Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Actualité Politique et Sociale > Succès des manifestations contre la loi de "Sécurité Globale" (pour qui (...)

Succès des manifestations contre la loi de "Sécurité Globale" (pour qui ?)

dimanche 22 novembre 2020 par Jean Penichon

21 novembre 2020, des manifestations dans toute la France. Et ce n’est qu’un début : les français n’accepterons pas de vivre cadenassés.
Le Syndicat national des journalistes (SNJ) a recensé une vingtaine de rassemblements.
L’article 24 du texte, adopté par l’Assemblée vendredi, est un concentré des intentions totalitaires du pouvoir, puisqu’il port atteinte à la liberté d’informer.

Tout un symbole.
À Paris, le parvis des Droits de l’homme, où devait se dérouler le rassemblement contre la loi sur la « sécurité globale », est barricadé de grilles ce samedi après-midi.

La veille, le préfet de police Didier Lallemend interdisait cet espace aux manifestants. Ce qui n’a pas empêché pas, malgré un lourd dispositif policier rendant l’accès au Trocadéro difficile, près de 8000 journalistes, défenseurs des libertés, militant.e.s écologistes, politiques, syndicalistes, féministes ou gilets jaunes de se rassembler.

L’article 24, adopté par l’Assemblée nationale vendredi soir, prévoit de punir « d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende » le fait de diffuser des images non floutées d’un policier ou d’un militaire « dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique », et crée par la même occasion un nouveau délit dans la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

« Policiers floutés, justice aveugle »
« On baissera nos téléphones portables quand vous baisserez vos armes. »
« C’est du grand floutage de gueule »,
« Sécurité globale = libertés minimales »,
« Des vidéos, pas des lacrymos »,
« La dictature en marche » ou encore « Nos images sont la véritable IGPN [inspection générale de la police nationale] »

Une mobilisation qui se poursuit donc, avec ce second rassemblement en une semaine, malgré le vote par l’Assemblée nationale vendredi, d’une version modifiée de l’article 24.

Dans la matinée, plus de 2000 personnes ont défilé à Montpellier du commissariat central à la préfecture.
À Lille, au moins un millier d’opposant.e.s à la proposition de loi ont rempli la place de la République, pendant qu’à Rennes un autre millier défilait dans la ville, selon le journal Ouest France.
Plus de 2000 personnes se sont aussi rassemblées en début d’après-midi sur le Vieux-Port à Marseille.
D’autres regroupements réunissant plusieurs centaines de manifestant.e.s ont également eux lieu à Clermont-Ferrand, Limoges, Brest, ainsi que dans une vingtaine de villes.

Ce n’est qu’un début, continuons le combat "masqués" MAIS PAS "Muselés".

Photos : Michel Taupin

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?