Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Billets d’humeur > Chronique de Napoléon le tout petit (III)

Chronique de Napoléon le tout petit (III)

dimanche 21 février 2021 par Francis Arzalier (ANC)

N’est pas Napoléon qui veut, n’en déplaise à notre Président Macron, auquel il ne suffira pas de commémorer le décès du grand Bonaparte pour être assimilé à son modèle.

Notre Emmanuel, le prince du Touquet, fait pourtant ce qu’il peut, re-déguisé en chef de guerre depuis le Sahel ou ses troupes guerroient sans résultats notables, autres que le massacre inavoué de quelques dizaines de villageois, alors que les États africains " alliés " apparaissent de plus en plus pour ce qu’ils sont, des fantoches corrompus et sans autorité, incapables de protéger leurs ressortissants contre les exactions des bandes armées, trafiquants et fanatiques mêlés.

En une heure de verbiage télévisé au nom de ces " gouvernements " qui n’en sont guère, Napoléon le tout petit n’a su que se féliciter des succès militaires obtenus (les millions de réfugiés-déplacés au Mali, Burkina, et autres pays " alliés ", sans doute ?), et annoncer que, malgré les désirs des peuples africains et de la majorité des Français, ses 5000 et quelques troupiers engagés au Sahel y resteraient.

Jusqu’à quand ?

Il ne l’a pas dit. La seule nouveauté sur le terrain est la caution donnée de meilleur allié de la France au dictateur le plus décrié dans le monde, Idriss Deby, le despote sanglant imposé il y a quelques années au peuple tchadien insurgé par les troupes françaises.
Et c’est donc Deby, devenu le plus fréquentable des " gouvernants " sahéliens, qui va envoyer des contingents de son armée seconder les soldats Français, des contingents de la même armée qui a mis à feu et à sang la Centrafrique voisine, en y cultivant les haines racistes et religieuses...

Et pendant ce désastre africain, notre Napoléon le tout petit, qui se posa aussi en chef de guerre contre le Covid, et qui prétend voir au loin dans l’avenir du monde, ne perçoit pas les souffrances des millions de Français âgés de plus de 75 ans, prétendument privilégiés face aux vaccinations parce que plus fragiles, et qui, depuis un mois s’entendent dire tous les jours quand ils téléphonent angoissés :

" Pas de nouveaux rendez-vous, plus de vaccins pour l’instant " !
Depuis un mois, partout en france ! ! !

Notre Napoléon le tout petit, qui se croit maitre des horloges dans le monde, n’a pas un instant pour dénoncer ces milliardaires a qui lui et ses congénères Européens ont confié la production de vaccins (et les milliards qui vont avec !).

Ou plutôt ce n’est pas dans son code génétique, organisé autour des dogmes du Marché capitaliste, de la "liberté d’entreprendre" et d’exploiter son prochain, et d’en tirer des bénéfices...

Raison de plus pour nous de confirmer la nocivité irrémédiable de l’organisation capitaliste, et, à contrario, la nécessité de réguler enfin la société française et mondiale, y compris dans ses dimensions sanitaires, sous le contrôle des travailleurs et de leurs États démocratisés.

22/02/2021

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?