Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Le CAC40 et ses milliardaires

Le CAC40 et ses milliardaires

mercredi 6 juin 2018 par Olivier Petitjean pour l’Observatoire des Multinationales

C’est un signe des temps. Selon une étude d’Euronext, en 2016, le premier actionnaire du CAC40 n’était plus, sans doute pour la première fois depuis longtemps, l’État français, mais la holding du milliardaire Bernard Arnault et de sa famille, actionnaire de LVMH et de Carrefour. On trouvait dans le « top 10 » deux autres familles fortunées, les Bettencourt (L’Oréal) et les Pinault (Kering). Effet sans doute de la bonne santé boursière du secteur du luxe, mais aussi plus profondément du poids à nouveau croissant des milliardaires dans notre économie. Nouvel avant-goût de notre véritable bilan annuel des grandes entreprises françaises.

Douze entreprises du CAC40 ont parmi leurs actionnaires principaux un milliardaire et sa famille figurant au top100 des plus grandes fortunes françaises établi par le magazine Challenges.

Parmi ces grandes familles du XXIe siècle, on trouve la famille Arnault (première fortune française, actionnaire de LVMH et Carrefour), la famille Bettencourt (2e fortune française, actionnaire de L’Oréal et indirectement de Sanofi), la famille Pinault (7e fortune de France, Kering), la famille Bolloré (12e, Vivendi – et bien sûr le groupe Bolloré, hors CAC40), la famille Bellon (16e, Sodexo), la famille Guerlain (19e, LVMH) la famille Ricard (22e, Pernod Ricard) la famille Peugeot (24e, PSA), la famille Moulin (25e, Carrefour), la famille Bouygues (30e), la famille Hennessy (31e, LVMH), la famille Michelin (50e), la famille Badinter (75e, Publicis)...

À quoi s’ajoutent des entreprises dirigées ou dominées par des milliardaires ou des familles fortunées de nationalité étrangère : ArcelorMittal et son PDG Lakhsmi Mittal, mais aussi LafargeHolcim (dont l’actionnariat est dominé par quatre milliardaires : les familles Frère et Desmarais au sein de GBL, Naguib Sawiris et Thomas Schmidheiny), ou encore Solvay.

Le phénomène se vérifie si l’on va au-delà au-delà du seul CAC40 avec des entreprises comme Hermès (Axel Dumas, 3e fortune française), Dassault (5e fortune française en 2017), Altice (Patrick Drahi, 8e), Iliad (Xavier Niel, 10e), ou encore Elior (Robert Zolade, 70e fortune).

Et bien sûr il y a les groupes familiaux dont les entreprises ne sont pas cotées, comme Auchan (famille Mulliez, 4e fortune française), Chanel (famille Wertheimer, 6e fortune française), Castel (famille Castel, 9e fortune), Lactalis (famille Besnier, 11e fortune française) ou Perenco (famille Perrodo, 13e).

Au final, virtuellement, toutes les plus grosses fortunes françaises ont leur fortune liée à une ou plusieurs grandes entreprises.


Voir en ligne : http://multinationales.org/Le-CAC40...

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.