Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > AGENDA > Paris : RASSEMBLEMENT POUR JULIAN ASSANGE

vendredi 5 avril 2019

Paris : RASSEMBLEMENT POUR JULIAN ASSANGE

Vendredi 5 avril 2019 à 18h30
Métro Bir-Hakeim (ligne 6, RER C)

A l’appel de citoyens engagés

Soutenu par : Le Grand Soir et l’ANC

Julian Assange : Prisonnier politique depuis 2012

Nous aimerions attirer votre attention sur le sort de Julian Assange.

Depuis 2012, si vous ne savez toujours pas qu’il n’a jamais été accusé de viol et qu’il n’a violé aucune loi (d’une juridiction dont il dépendait), c’est peut-être le moment de changer de sources d’information.

Par ailleurs, il convient aussi de rappeler que :

· Wikileaks n’est pas un groupe de pirates informatiques. Wikileaks ne vole pas, ne pénètre pas des systèmes informatiques. Wikileaks est une organe de presse d’un genre nouveau, qui publie des documents confiés par des lanceurs d’alerte.

· Julian Assange n’est pas un pirate informatique, ni un lanceur d’alerte, mais un journaliste (primé) et le rédacteur-en-chef de Wikileaks.

Suite à la crainte d’être extradé par la Grande-Bretagne vers les États-Unis (et non vers la Suède, comme couramment rapporté dans les médias), Julian Assange demande l’asile politique à l’ambassade d’Équateur, à Londres en 2012. La Grande-Bretagne refuse un sauf-conduit et menace de l’arrêter s’il sort. Depuis, il n’a accès ni aux soins, ni au soleil, ni à l’air libre. Sa santé décline. Le gouvernement australien (Julian Assange est Australien), quant à lui, se terre dans un silence honteux sur le sort réservé à un des ses plus célèbres citoyens et refuse d’intervenir.

Entre-temps, le gouvernement d’Équateur a changé et a décidé qu’Assange n’était plus la bienvenue. Sans avoir pris la décision de l’expulser, il a toutefois annoncé un durcissement de ses conditions de séjour. Depuis août 2018, Julian Assange est virtuellement coupé du monde extérieur, sans moyens de communication. Les visites sont limitées à ses avocats et quelques rares journalistes. Dans la minuscule ambassade, ses paroles, ses faits et gestes sont surveillés en permanence, entouré par un personnel qui a été totalement renouvelé et qui lui est hostile. Il lui est interdit de communiquer sur ses conditions de vie.

L’objectif est clairement de le briser physiquement, moralement et psychologiquement et de le faire sortir "de sa propre volonté".

Extradé aux États-Unis, Julian Assange risque la prison à vie, la torture à la base américaine Guantanamo et même la peine de mort.

Révéler des crimes n’est pas un crime, mais un service rendu à l’humanité.

L’indifférence des grands médias - qui ont largement profité en leur temps des révélations de Wikileaks - et leur diffusion de fausses informations sur cette affaire n’est pas pour nous surprendre. Nous sommes habitués. Plus troublant est le silence des médias "alternatifs" qui ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui sans le travail de Julian Assange et de Wikileaks.

· Lauréat de nombreux prix journalistiques

· Nominé pour le Prix Nobel de la Paix

Lui écrire
(une lettre, une carte postale)

Julian Assange
c/o Ecuadorian embassy
Flat 3B, 3 Hans Crescent, Londres,
UK SW1X 0LS

Vous pouvez aussi appeler l’ambassade d’Équateur pour demander (poliment) de ses nouvelles : +44 20 7584 1367

Accéder au site - Cliquer ici

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?