Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > International > Venezuela : Les outrages contre le PCV-APR continuent : le président de (...)

Venezuela : Les outrages contre le PCV-APR continuent : le président de l’Assemblée nationale nie à deux reprises le droit de parler au député communiste

jeudi 4 mars 2021 par Bureau politique du Comité central du PCV.

Lors de la séance de ce mardi 2 mars 2021, le député communiste Oscar Figuera González, élu sur la liste nationale de l’Alternative Populaire Révolutionnaire, s’est vu refuser à deux reprises le droit de parole.
Ces événements ont eu lieu lors de la discussion des points 3 et 4 de l’ordre du jour.
Lors d’une première occasion, lors de la discussion du projet de réforme de la loi organique sur le droit des femmes à une vie sans violence, où le député communiste, vu l’intention manifeste de ne pas le rendre visible, s’est rendu à la place de la présidence et a soumis par écrit au secrétariat sa demande de droit de parole, il n’a reçu aucune réponse. C’était une demande publique et notoire, au cours de laquelle il a même répondu positivement à certains députés qui lui ont demandé s’il voulait bien parler.

Dans le point suivant, consacré à la "Présentation du plan législatif pour l’année 2021", le député Figuera a demandé haut et fort, de manière audible, le droit de parole sans qu’il ne soit accordé.

Le comportement du député Jorge Rodríguez, président de l’Assemblée nationale, constitue une violation flagrante des règles les plus élémentaires régissant la vie parlementaire et est totalement contraire aux dispositions de la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela et du règlement intérieur et des débats de l’Assemblée nationale.

La conduite de Rodriguez, loin de nous décourager ou de nous intimider, met en évidence la nécessité de promouvoir un véritable débat au sein du pouvoir législatif. Ses actions démontrent la force de nos opinions et de nos positions : en l’absence d’arguments pour les réfuter, elles tentent de les réduire au silence et d’empêcher qu’elles soient portées à la connaissance du peuple en général et, en particulier, des noyaux populaires de la base de Chavista.

Le PCV ne reculera pas dans sa défense constante des intérêts des larges majorités qui exigent aujourd’hui de l’AN une action qui réponde à la crise que traverse le pays.

Nous sommes convaincus que la dénonciation publique et la mobilisation populaire révolutionnaire sont des droits légitimes des travailleurs de la ville et de la campagne ; et la députation du PCV-APR les défendra.

Bureau politique du Comité central du PCV.

source : https://prensapcv.wordpress.com/2021/03/03/continuan-los-atropellos-contra-pcv-apr-jorge-rodriguez-niega-en-dos-oportunidades-el-derecho-de-palabra-al-diputado-comunista/

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?