Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > International > Depuis un demi-siècle : Jérusalem occupée...

Depuis un demi-siècle : Jérusalem occupée...

mardi 29 décembre 2020 par Richard Labévière avec AFP

Lundi dernier, la soldatesque israélienne a ouvert le feu au passage de contrôle de Bab Hatta, l’une des portes de la mosquée Al-Aqsa : un jeune Palestinien est tombé en martyr ! A Bethléem – la ville de la nativité – les forces d’occupation ont tout fait pour perturber les fêtes de Noël, multipliant les contrôles d’identité et les arrestations, cherchant à montrer leur indifférence, sinon leur mépris à l’encontre de la fête chrétienne.

Quelques semaines auparavant, le régime de Tel-Aviv a donné son feu vert à la construction de près d’une centaine de nouveaux logements dans un quartier de colonisation de Jérusalem-Est, un projet qui avait été suspendu en 2010 par Joe Biden, alors vice-président américain des États-Unis.

C’est le « comité de planification » de la mairie israélienne de Jérusalem qui a lancé la construction de 96 logements à Ramat Shlomo, a indiqué l’organisation anticoloniale « La paix maintenant ». Le régime de Tel-Aviv avait annoncé en mars 2010 son intention de construire quelques 1.600 logements dans ce quartier situé dans la partie palestinienne de Jérusalem, occupée et annexée par Israël depuis cinquante ans.

Cette annonce a été faite pendant une visite en Israël de Joe Biden, qui avait vivement réagi contre ce projet, mis ultérieurement en suspens. Cet épisode avait jeté un froid de plusieurs mois entre le gouvernement de Benjamin Netanyahu et l’administration de l’ancien président américain Barack Obama. Jeudi dernier, la radio publique israélienne a indiqué – en citant des sources municipales – que la décision n’était pas liée à la victoire du démocrate Joe Biden à l’élection présidentielle américaine.

Contactée par l’AFP, la mairie a refusé de commenter l’ouverture du chantier. Le quotidien Haaretz (centre-gauche) a interprété cette posture comme une intention d’accélérer la colonisation tant que le président sortant Donald Trump – fervent partisan d’Israël – était encore à la Maison Blanche. « Quand l’administration changera à Washington, la mairie (de Jérusalem) et l’Autorité des terres s’attendent à un gel de la colonisation », toujours selon le même journal.

Ces dernières années, la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens s’est intensifiée sous l’impulsion du Premier ministre Benjamin Netanyahu et depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Plus de 600.000 Israéliens vivent désormais dans des colonies – jugées illégales par le droit international – en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Trois millions de Palestiniens habitent dans ces territoires occupés par Israël depuis 1967.

« Après avoir mis à mal les relations avec Joe Biden et les États-Unis en 2010 (…), on pouvait penser que le Premier ministre Netanyahu essayerait au moins de ne pas rappeler cette période à la future administration américaine », a déclaré à l’AFP le porte-parole de La paix maintenant Brian Reeves. « Approuver des logements au même endroit, juste avant que Joe Biden ne prenne ses fonctions, est à la fois contraire aux intérêts d’Israël et imprudemment provocant vis-à-vis du nouveau président des États-Unis », a-t-il ajouté.

Mi-octobre, La paix maintenant avait indiqué que l’année 2020 avait été une année record pour la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, avec plus de 12.000 nouveaux logements dans des colonies parfaitement illégales. Depuis un demi-siècle, l’occupation israélienne de la Cisjordanie (y compris de Jérusalem-Est) et de la bande de Gaza entraîne des violations systématiques des droits humains des Palestiniens vivant dans ces zones.

Depuis le début de l’occupation (juin 1967), les politiques impitoyables de confiscation des terres, de colonisation illégale et d’expropriation menées par Israël – associées à la discrimination omniprésente – ont causé d’immenses souffrances aux Palestiniens et les ont privés de leurs droits fondamentaux.

Dans les territoires palestiniens occupés, le régime militaire de Tel-Aviv bouleverse tous les aspects de la vie quotidienne. Pour les Palestiniens, c’est toujours ce régime militaire qui détermine s’ils peuvent, quand ils peuvent et comment ils peuvent se déplacer pour aller travailler ou rejoindre l’école, se rendre à l’étranger, rendre visite à leurs proches, gagner leur vie, participer à une manifestation, accéder à leurs terres agricoles ou même avoir accès à l’électricité ou à une source d’eau potable. Cela entraîne une humiliation, une peur et une oppression quotidiennes. De fait, la soldatesque de Tel-Aviv a pris en otage la vie de ces populations.

Le pays a également adopté un ensemble complexe de lois militaires destinées à étouffer la critique de ses politiques. Des hauts responsables du gouvernement ont qualifié de « traîtres » les Israéliens faisant campagne pour les droits des Palestiniens.

L’avocat et écrivain palestinien nous communique la lettre suivante :

LE PIRE, C’EST CE SENTIMENT D’ÊTRE ÉTRANGER SUR VOTRE PROPRE TERRE ET L’IMPRESSION QU’AUCUNE PARTIE DE CETTE TERRE NE VOUS APPARTIENT.

DEMANDEZ À VOTRE GOUVERNEMENT D’INTERDIRE LES BIENS PRODUITS DANS LES COLONIES ISRAÉLIENNES ET D’EMPÊCHER LES ENTREPRISES BASÉES DANS VOTRE PAYS D’ÊTRE ACTIVES DANS LES COLONIES

Cela fait 50 ans qu’Israël expulse de force des milliers de Palestiniens de leurs terres, qu’il les occupe et les utilise de manière illégale pour créer des colonies dans lesquelles vivent exclusivement des colons juifs israéliens.

Des communautés palestiniennes entières ont été déplacées par ces colonies. Leurs maisons et leurs moyens de subsistance ont été détruits, et ils doivent subir des restrictions à leur liberté de mouvement, et à l’accès à leurs propres terres, eau et autres ressources naturelles. Les communautés ont également été violemment attaquées par les soldats et les colons israéliens.

Nous devons agir maintenant.

Nous voulons que les gouvernements cessent de faire vivre l’économie qui permet à ces colonies illégales de croître et qui alimente la souffrance des Palestiniens.

Et vous pouvez nous aider.

Ce problème ne concerne pas uniquement le fait qu’Israël se soit approprié illégalement les terres et les ressources palestiniennes. Les gouvernements du monde entier laissent entrer sur leurs marchés des biens produits dans ces colonies, et autorisent leurs entreprises nationales à être actives dans les colonies. Tout cela aide les colonies illégales à faire des profits et à prospérer.

Appelez dès maintenant votre gouvernement à interdire l’entrée sur votre marché des biens produits dans les colonies israéliennes, et à empêcher les entreprises basées dans votre pays d’être actives dans les colonies ou d’y vendre leurs biens, et aidez à mettre fin au cycle des violations des droits humains subis par les Palestiniens qui vivent sous l’occupation israélienne.

50 ANS DE COLONISATION, C’EST :

PLUS DE 600 000 colons juifs israéliens vivent sur les territoires palestiniens occupés ;

PLUS DE 100 000 hectares de terres palestiniennes ont été accaparées par Israël depuis 1967 ;

50 000 habitations et autres structures ont été démolies par Israël dans les TPO ces 50 dernières années ;

PLUS DE 4,9 MILLIONS de Palestiniens qui voient la fin de leur liberté !!!

28 décembre 2020


Voir en ligne : https://prochetmoyen-orient.ch/depu...

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?