Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Films |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Billets d’humeur > Mais ! dit Alain Chancogne à propos de l’UE et de la désobéissance à ses (...)

Mais ! dit Alain Chancogne à propos de l’UE et de la désobéissance à ses obligations

mercredi 12 janvier 2022 par Alain Chancogne (ANC)

Sur son mur mon ami et camarade SC relaie ce que j’appelle les promesses Mélenchon, concernant ce que le candidat FI nomme la désobéissance aux instances européennes.
Cette question " Union européenne et possible ou non processus de radicalité chez nous " ne me semble pas secondaire.
C’est pourquoi je réponds trop longuement…

Vraiment désolé SC mais pour moi cela ne veut absolument rien dire !
Pardon à l’avance de persister a encombrer ton mur de mes radotages.

Comment peut-on soi-disant parler de "désobéir" ?
Alors que quelques pages plus loin, on explique comment résoudre les questions de la dette par une intervention de la BCE...

À part d’avoir l’intention comme Roussel de la démocratiser...
Je sais que je peux gonfler beaucoup de tes amis avec mon simplisme maximaliste...
Cette question de " sortie" ou pas de ’Union Européenne (fameux Frexit cher aux souverainistes), de renégociation ou pas des traités, de désobéissance...évacue selon moi la question centrale que je n’arrive pas à faire considérer comme essentielle quand on parle de changement radical.

À savoir.

Dans quelles conditions de mobilisation de classe devrait se déroule le lendemain des élections pour éviter, dans le cas (improbable pour l’instant) d’une victoire de forces progressiste, que, fin avril un Mélenchon, volontairement ou à l’insu de son plein gré, se transforme en Tsipras.

Si JLM est sincère, vraiment décidé à mettre en application l’AEC, mais en se projetant dans un printemps 2022 où les nouveaux pouvoirs issus des consultations ne s’appuient pas sur un mai 68 ou juin 36, avec des élus déterminer à s’engager dans un processus qui ne peut être que révolutionnaire (au sens marxiste) passant par l’appropriation immédiate des grands moyens de production du secteur financier dans son ensemble...

...Alors c’est que ce candidat brillant est en train de se tromper et par voie de conséquence de tromper les couches populaires.
Le capitalisme n’aura pas besoin comme pour Cuba d’envoyer des agents de la CIA pour empoisonner Mélenchon.
Son programme n’aura pas pu être appliqué.

Parce que certes l’Union européenne ne votera pas l’exclusion de la France, 6e puissance mondiale et principal importateur des productions de l’Allemagne.
Mais tout simplement parce que, que ce soit à Paris, à Bruxelles, au FMI, à l’OMC etc…

Ceux qui DÉCIDENT sont ceux qui POSSÈDENT.

Or si le capitalisme, nous dit-on est aujourd’hui mondialisé (ce qui ne veut pas dire grand-chose il l’a toujours été) son apparence de puissance ne saurait remettre en cause un fait têtu : sa crise globale, systémique, les contradictions qui sont nées des espoirs déçus dans les hautes sphères capitalistes après la chute la disparition de ce qu’on appelait le camp socialiste (cf aujourd’hui expérience chinoise par exemple).

Donc pour conclure ce trop long commentaire habituel et répétitif.

Il n’y aura pas de changement avec obéissance ou désobéissance aux règles que fixe le Capital sans une guerre des classes sans précédent.

Que l’on ne peut pas gagner sans une classe ouvrière, une union populaire privée de tout débat sur les conditions même de cet affrontement...sur les formes à inventer permettant que tout ce qui est écrit par les uns et les autres en ce moment, ne donne pas lieu simplement à un genre de réflexion : " qu’est ce qui serait le mieux " ?

Mais, selon moi.
" Quel est le domaine du possible, dans quelles conditions pouvoir l’arracher par la lutte éventuellement renforcée par le vote, des lors qu’il permet de modifier profondément le rapport des forces".

Parce que, ce qu’on appelle la classe politique, la gauche, ne me propose pas ce type de démarche alors pardon d’être vulgaire, je n’ai absolument rien à cirer que JLM affirme qu’il faudra désobéir à Bruxelles !

En ce qui me concerne les propositions politiques de transformation de ma vie et de celle de mes enfants ce n’est pas comme une sorte de Salon des Promesses.

C’est-à-dire ressemblant au salon de l’automobile où tu viens avec ta vieille bagnole comparer et admirer les derniers modèles ... mais en sachant que tu ne pourras jamais te les offrir.
Mais par exemple avec une urne à la sortie pour te demander laquelle aurais eu ta préférence....
Le résultat de ce type de consultation ne change pas ton retour dans la vieille bagnole…

Amitiés
___
Fin de citation

   

Messages

  • 1. Mais ! dit Alain Chancogne à propos de l’UE et de la désobéissance à ses obligations
    12 janvier, 20:31 - par RICHARD PALAO


    Tous ceux qui disent qu ils vont faire céder l UE ou sortir des traités mentent en toute conscience, rappelons la célèbre sortie de Junker à TSYPRAS : " il n y a pas de choix démocratique contre les traités..."
    Les règlements de l UE sont clairs : les pays membres sont dans l obligation de respecter tous les traités tout manquement est sanctionné notamment financièrement
    Alors quitte à être axphixie et empêche de mettre en œuvre une politique anticapitaliste au service de notre peuple, autant sortir de ce carcan.
    Je partage l analyse de l ANC publie sur notre site : la sortie de l UE est nécessaire mais insuffisante et les propositions de Alain décrivent parfaitement les conditions dans lesquelles cette sortie devra être réalisée pour faire plier le capitalisme et le contraindre à accepter que soit mise en place une autre politique que la sienne.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?