Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Actualité Politique et Sociale > Covid : l’heure est grave (réponse anticipée à l’allocution de Macron ce (...)

Covid : l’heure est grave (réponse anticipée à l’allocution de Macron ce soir).

mercredi 28 octobre 2020 par Jean Dominique Michel

L’immense majorité des gens ignorent que les réponses apportées à l’épidémie de Covid-19 ne correspondent pas aux bonne pratiques en la matière ni ne sont celles prévues dans le cadre des plans pandémie !
Nous vivons depuis des mois une incroyable suite de mesures coercitives, hasardeuses, qui ne sont en rien basées sur la science, et aux effets lourdement destructeurs.
L’heure est grave.
Nous devons revenir aux fondamentaux de l’état de droit et aux bonne pratiques sanitaires au plus vite.
Ce qui implique de sortir de l’engrenage de mesures absurdes et destructrices.
C’est le sens de cette adresse au Président de la République française.

Dans une vidéo de douze minutes, l’anthropologue et expert en santé publique Jean-Dominique Miche s’adresse au Président de la République Française. Cette vidéo intervient après les interrogations du professeur Raoult au sujet du refus de l’Agence Nationale du médicament et de santé de donner un règlement temporaire d’utilisation à l’hydroxychloroquine, du rôle joué par Sanofi et le ministère de la Santé dans une possible interférence dans la fourniture de stock en hydroxychloroquine, et avant les annonces « dures prévues » d’un couvre-feu à 19h les soirs de semaine et un confinement le weekend.

Hier de nombreuses manifestations ont eu lieu en Italie. Plusieurs manifestations sont prévues ce weekend dans des capitales européennes. Le mécontentement monte alors que des questions de plus en plus nombreuses restent sans réponse et les traitements de certains chiffres demeurent questionnables. De son côté le CDC (centre de contrôle des maladies) américain prône une approche moins basée sur les tests et prenant en considération les symptômes, ce qui reviendrait à redonner la main aux médecins de terrains pour l’identification des malades.

Dans son message, Jean-Dominique Michel déclare : « nous devons revenir aux fondamentaux de l’état de droit et aux bonnes pratiques sanitaires au plus vite. Ce qui implique de sortir de l’engrenage de mesures absurdes et destructrices. C’est le sens de mon adresse au Président de la République française. »

En avril 2020, Jean-Dominique Michel avait dit à propos de son livre « Anatomie d’une crise » qu’il nous aurait presque pu l’appeler « Anatomie d’un désastre » ! Je pars de la théorie des catastrophes : La plupart des crashs d’avions n’ont pas une cause unique, mais le cumul de petits effets aboutit à une destructivité disproportionnée avec chacun d’entre eux pris isolément. Nous y sommes, depuis le mois d’avril, une multitude de petites décisions prises en France.

J’ai donc cherché à comprendre quels sont les chainons ayant transformé une épidémie, qui aurait pu être banale, en une catastrophe énorme. Le virus ne va sûrement pas tuer plus de personnes que les mauvaises années de la grippe (comme en 1957-58 ou 1968-69) alors que le taux de suicide va énormément progresser dans l’après-coup. Les meilleures modélisations anticipent que le coût en santé physique et psychique dépassera de loin celui de l’épidémie elle-même.

Dans son adresse au Président, il reprend tous les éléments de la crise et établi un parallèle intéressant « nous avions les mêmes informations que l’Allemagne » et explique « qu’il y a eu une somme de manipulation autours de l’hydroxychloroquine qui fera frémir les historiens ».

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?