Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Dérive réactionnaire de la Slovaquie : Le Parlement adopte un amendement (...)

Dérive réactionnaire de la Slovaquie : Le Parlement adopte un amendement anticommuniste monstrueux

vendredi 20 novembre 2020

Suivant les pas de la Pologne, le Parlement slovaque a adopté un amendement anticommuniste méprisable qui déforme l’histoire et met en grave danger les droits démocratiques et politiques dans le pays.
Plus précisément, l’amendement, qui a été préparé par le gouvernement de coalition conservateur d’Igor Matovič et adopté par le Parlement le 4 novembre, déclare le Parti communiste tchécoslovaque (ainsi que l’actuel Parti communiste de Slovaquie) comme des "organisations criminelles" ! L’amendement est ajouté à la loi anticommuniste de 1996 sur "l’immoralité et l’illégalité du système communiste" et sera mis en vigueur le 1er décembre.

Le Parti communiste de Slovaquie (KSS) a déjà dénoncé la loi et a appelé le Président du pays, Zuzana Čaputová, à ne pas signer cette monstruosité juridique.
La question a été portée devant le Parlement européen par le Parti communiste de Grèce (KKE), avec une question soumise à la Commission européenne par le député européen du parti, Kostas Papadakis.

Entre autres, Papadakis souligne :

"Cet amendement assimile les États socialistes à des régimes nazi-fascistes, appelle à la suppression des monuments, des noms de rues de la période socialiste et s’oppose à toute nouvelle référence liée à la Tchécoslovaquie socialiste. Il qualifie le Parti communiste de Slovaquie d’organisation criminelle et répréhensible, tandis que toute violation des directives ci-dessus est poursuivie par la loi.
La loi répressive susmentionnée vise à criminaliser l’idéologie communiste et à imposer des persécutions contre l’activité des communistes et des forces ouvrières populaires qui luttent contre la barbarie antipopulaire".

Le député européen du KKE a ajouté :

"Les travailleurs et leurs familles dans l’actuelle Slovaquie et dans toute l’Europe sont confrontés quotidiennement à la réalité cauchemardesque du capitalisme : Les carences tragiques des soins de santé au milieu de la pandémie COVID-19, l’énorme chômage et la pauvreté, la commercialisation et la privatisation des droits fondamentaux. Cette réalité n’a rien à voir avec le socialisme que les peuples d’Europe ont connu, où la santé et le bien-être étaient un droit garanti pour tous, sous la responsabilité de l’État et non comme cela se passe aujourd’hui dans de nombreux pays capitalistes où des personnes non protégées meurent et où les médecins décident qui vivra et qui mourra.

L’État socialiste garantissait le droit au travail, aux loisirs, aux vacances, à l’éducation pour le peuple et ses enfants, à la sécurité pour l’avenir. Il n’y avait pas le chômage et la misère auxquels des centaines de millions de personnes sont confrontées aujourd’hui, même dans les États capitalistes les plus avancés. En effet, l’État fonctionnait en se concentrant sur les besoins du peuple et non sur la rentabilité des groupes monopolistiques comme c’est le cas aujourd’hui.

Le peuple slovaque peut comparer le socialisme et le capitalisme. Malgré les criminalisations, les interdictions, les distorsions et la propagande anticommuniste, il est impossible que la roue de l’histoire tourne à l’envers, quels que soient les efforts déployés".

Sur la base de ce qui précède, Kostas Papadakis a soumis à la Commission européenne les questions suivantes :

"Quelle est la position de la Commission sur la loi anticommuniste inacceptable et l’amendement voté par le Parlement slovaque qui promeut les interdictions de l’idéologie communiste, ses symboles alors qu’il caractérise les partis communistes comme une organisation "criminelle et répréhensible" ?

Comment la Commission se positionne-t-elle par rapport au fait que la politique officielle de l’UE, telle qu’elle a été consignée dans les décisions de ses institutions, légitime et encourage de telles lois inacceptables et antidémocratiques".

source : https://www.idcommunism.com/2020/11/Slovakias%20reactionary%20drift%20Parliament%20passes%20monstrous%20anti-communist%20amendment.html


Voir en ligne : http://mouvementcommuniste.over-blo...

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?