Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > CGT Energie Paris : les gaziers en grève

CGT Energie Paris : les gaziers en grève

vendredi 20 novembre 2020 par CGT Énergie Paris

Hier les gaziers de GRDF d’Île-de-France étaient en grève pour exiger des augmentations de salaires.
Plutôt que de répondre à la revendication portée par la CGT et le personnel concernant l’exigence d’une réappropriation des richesses produites par les agents avec une augmentation de salaire pour tous, la direction de GRDF, dans son mépris total pour les travailleurs, a eu l’excellente idée de reverser une prime covid variant à la tête du client et uniquement pour 20% des effectifs, laissant les encadrants locaux se ​débrouiller pour inventer des critères subjectifs, créant inévitablement des injustices.

Depuis, cette prime porte le triste nom de "PRIME DE LA HONTE"
Honte ! Pour la direction de GRDF d’avoir osé penser qu’en jetant des miettes pour 20% des agents, ceux-là se diviseraient entre eux.

Il n’en est rien, la colère et la dignité d’une très grande partie des agents a répondu immédiatement présente, suite à l’appel de la CGT, face à l’annonce de cette prime honteuse, vécu à juste titre comme une insulte.

Face à cela, nous CGT énergie Paris :

  • Après avoir déposé plusieurs préavis de grève sur ces sujets.
  • Après avoir interpellés partout sur les sites de travail.
  • Après avoir interpellés en grève la direction d’Île-de-France.
  • Nous avons décidé, avec l’ensemble des grévistes, d’aller porter nos revendications directement à la direction nationale rue Condorcet.

La direction nationale, plutôt que d’ouvrir des négociations pour apporter satisfaction aux revendications justes et légitimes des agents, a préféré faire appel à la police en lui demandant d’entrer dans les locaux de l’entreprise.
Voilà le vrai visage du « dialogue social ».

La crise sanitaire a bien montré que dans les entreprises, seuls les travailleurs sont utiles, renvoyant les actionnaires à ce qu’ils sont pour la société, des parasites pour le bien commun.

En effet la part de la richesse que les agents sont les seul.e.s à créer est captée par l’actionnariat d’ENGIE depuis le début du processus de privatisation du secteur de l’énergie.

La direction de GRDF, après avoir été parfois jusqu’à reverser aux actionnaires plus que le résultat net de l’entreprise, cette année c’est encore 88% de la richesse créée par les agents qui est volée au profit de l’actionnaire.
Rajoutons à cela que depuis des années maintenant l’augmentation (quand il y en a une) du salaire national de base, reste systématiquement bien en-dessous de l’augmentation du coût de la vie. Faisant mécaniquement, d’année en année, baisser les salaires, comme le vivent nombre d’autres travailleurs dans les différents secteurs.

Il n’y a donc aucune justification pour accepter cette logique capitaliste qui est incapable d’assurer un avenir pour le bien commun, ni dans le secteur de l’énergie, ni pour la société tout entière.
Face à la violence sociale et le mépris de cette direction au service d’intérêts privés, la lutte ne pourra que monter en tension jusqu’à satisfaction.

Pour le bonheur et la liberté nous vaincrons la dictature En Marche dans l’entreprise.

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?