Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Billets d’humeur > Expulsion musclée des migrants place de la République à Paris

Expulsion musclée des migrants place de la République à Paris

mardi 24 novembre 2020 par Le Mantois et Partout ailleurs

A grands renforts des médias -peut-être aux ordres ?- et des forces de l’ordre -elles forcément aux ordres-, un très important camp de réfugiés avait été démantelé mardi dernier. Il s’était constitué depuis l’été sous une bretelle d’autoroute près du Stade de France, à Saint-Denis, dans le 93. Le pouvoir avait claironné que ces 3 000 êtres humains chassés de leur pays natal par la guerre ou la famine, souvent les deux à la fois, allaient être hébergés. Sauf qu’entre 500 et 1 000 êtres humains n’avaient pas encore trouvé un toit d’urgence 8 jours après. Ils erraient donc dans les rues sous le silence radio des médias précités.

8 jours sans être hébergé convenablement en pleine épidémie du coronavirus et dans l’un des pays capitalistes les plus riches au monde, finalement, aidés par des associations humanitaires, plus de 500 tentes furent installés ce lundi soir place de la République -la bien nommée-, dans la capitale de la France.

Mais ni une ni deux, les forces de l’ordre, dont le ministre est Gérard Darmanin, sont intervenues manu militari. Non Mais ! Faites disparaître ces tentes que le palais de l’Élysée ne saurait voir !

Ce fut ainsi, que la place de la République fut débarrassée de ce lot d’immigrés sans toit. Et fut démantelé le tout "sans ménagement, parfois avec des exilés encore à l’intérieur, et sous les huées des militants et des migrants. C’est finalement sous les tirs de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement que quelques centaines d’exilés et leurs soutiens ont été dispersés" ne s’indigne pas le très gentil 20 minutes.

"Certaines images de la dispersion du campement illicite de migrants place de la République sont choquantes, a réagi Gérald Darmanin sur Twitter. Je viens de demander un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police d’ici demain midi. Je prendrai des décisions dès sa réception."

Non mais, sans blââgue ?

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?